Le monde des livres croqué dans le New Yorker

Une femme à son époux sur l’oreiller : « N’y pense même pas ! Il me reste encore deux chapitres à lire. » « Je ne lis jamais de livres. De toute façon, s’ils sont bons, ils passeront au cinéma. » « La Bible… ça doit être au rayon « Développement personnel ». »
Ces phrases pourraient sortir d’un film de Woody Allen. Elles sont en fait extraites d’une anthologie de dessins du New Yorker, célèbre magazine new-yorkais qui a gardé la tradition des illustrations, les mettant à l’honneur notamment en une. Après le succès de l’Intégrale des dessins du New Yorker (en 2005) et des Français vus par les Américains (en 2006), Jean-Loup Chiflet récidive cette année avec ce concentré d’humour consacré à l’univers des livres. Il a compilé, traduit et adapté en français quelque 300 dessins. Auteurs, éditeurs, lecteurs, attachés de presse, journalistes, vendeurs, muses… Tous sont passés en revue, personne n’est épargné. Le regard caustique, décalé et second degré, associé au trait old fashionned révèle les ridicules et les travers de chacun devant ce milieu littéraire qui tantôt fascine, tantôt rebute ou effraie.

New Yorker 6

New Yorker 3
Bernard ! Si ce n’est pas pour moi, fais-le au moins pour les enfants. Je t’en supplie, ne commence pas une nouvelle trilogie !

New Yorker 7

Désolé, monsieur, mais Dostoïevski n’étant pas considéré comme une lecture de plage, je vais vous demander de me suivre.

  • The New Yorker. L’humour des livres, Les Arènes, 2009.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :