« Incidences », le dernier roman de Philippe Djian

Après Impardonnables, paru il y a à peine quelques mois, après Doggy Bag, feuilleton conçu sur le mode des séries télé, Incidences signe le retour de Philippe Djian, décidément intarissable. A paraître en février chez Gallimard.

L’histoire s’annonce intrigante et commence comme un roman policier. Professeur de creative writing à la fac, Marc ne craint pas de coucher avec certaines de ses étudiantes quand il les trouve à son goût. Pourquoi lutter contre l’attirance qu’elles exercent sur lui ? Pourquoi ne pas profiter des avantages certains liés à son statut ? Sauf qu’un matin, l’une d’entre elles qu’il a ramenée dans son lit gît morte à côté de lui. Au lieu de prévenir la police et se sentant parfaitement hors de cause, il se débarrasse du corps en le jetant dans une crevasse de montagne. Quelques jours plus tard, la belle-mère de cette jeune femme se présente sur le campus et Marc tombe immédiatement sous le charme.

On pressent immédiatement les conséquences – incidences – lourdes et dramatiques de cette rencontre qui n’a rien de fortuite. On ne peut qu’imaginer pour l’instant les conflits intérieurs du protagoniste, a priori insouciant, mais aussi terriblement inquiétant. Encore quelques jours de patience pour savoir si ces attentes se vérifieront. Et si l’auteur, habité par les romanciers américains (1), a réussi son coup.

Note : pour le savoir, lire ma critique : « Djiantesque ! »

Extrait
« Elle avait vingt-trois ans. A l’aube, il s’aperçut qu’elle était sans vie, froide.
Passé un instant de stupeur, il rejeta brusquement les draps, bondit hors du lit et s’en alla coller son oreille à la porte.
La maison était silencieuse. Il écouta attentivement. Puis il se tourna de nouveau vers le lit et observa le corps de la fille. Au moins n’y avait-il pas de sang. C’était heureux. Sous la forte lumière matinale qui pénétrait la chambre, elle paraissait absolument intacte, laiteuse et lisse. »

(1) Parmi lesquels Carver, Salinger, Melville, Kerouac, Faulkner, Miller. Dans son petit essai Ardoise, il leur adresse une magnifique déclaration d’amour en même temps qu’un règlement de compte pour se libérer de ces monstres sacrés.

  • Philippe Djian, Incidences, Gallimard, 2010.
Publicités

One Response to « Incidences », le dernier roman de Philippe Djian

  1. Ping: Djiantesque ! « C'est-à-lire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :