Pascal Quignard, la nuit

Nicolas Abraham Abildgaard, L'ombre de Culmin apparaît à sa mère, vers 1794

« La nuit infernale est obscure (éternelle). Mort.
La nuit utérine est invisible (temporelle). Naissance.
La nuit astrale est étoilée (périodique). Rêve.
En grec, Hypnos, Eros et Thanatos signifient le songe, le fantasme, le fantôme. Tous trois portent des ailes car tous les trois se déplacent beaucoup plus vite que les humains qu’ils poursuivent. L’amour et la mort constituent les deux plus grands rapts possibles que les humains aient à connaître. »

  • Pascal Quignard, La Nuit sexuelle, Flammarion, 2007.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :