Catastrophe nucléaire : le vertige des chiffres, par Hiromi Hawakami

Le Japon, écrit la romancière Hiromi Hawakami, est un pays imprégné du sens de l’instabilité, de la fragilité et du déclin de toutes choses, comme le prouvent les grands textes de la littérature classique (le Dit du Genji, le Manyôshû, les Notes de l’ermitage, les haïkus). Cependant, continue-t-elle en parlant de son peuple et de ses dirigeants, « nous qui avons la chance de posséder cette notion de l’impermanence, nous n’avons pas été capables de l’appliquer à nos centrales. » Si les hommes oublient trop souvent qu’ils ne sont rien face aux catastrophes naturelles, s’ils peuvent trembler devant les dangers redoutables qu’ils ont eux-mêmes engendrés, la nature, elle, ne peut rien devant des déchets radioactifs dont la durée donne le vertige :

« La demi-vie des substances radioactives qui émanent des appareils de la centrale est de huit jours pour l’iode 131, trente ans pour le césium 137, vingt-quatre mille années pour le plutonium 239, quant à l’uranium 235, elle s’élève à sept cents millions d’années. »

Lire aussi : Catastrophe nucléaire, ce qu’en disait Günther Anders 
et : Froide mécanique : la Centrale d’Elisabeth Filhol 

  • « Les heures d’après », texte écrit le 25 mars 2011, deux semaines après le séisme et l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima, publié dans Télérama, n° 3196, 13 avril 2011.
Publicités

3 Responses to Catastrophe nucléaire : le vertige des chiffres, par Hiromi Hawakami

  1. alain says:

    Oui, c’est terrible. J’ai entendu aussi un beau témoignage de Tanigushi l’autre jour..

  2. Ping : Catastrophe nucléaire, ce qu’en disait Günther Anders « C'est-à-lire ?

  3. Ping : Froide mécanique : « La centrale » d’Elisabeth Filhol « C'est-à-lire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :